x
Le site des alternatives énergétiques

Gaz de schiste, le gouvernement fait machine arrière

le 01/10/2011 à 17:46:21

Sud de l'Ardèche vue du Mont Gerbier des Joncs
Sud de l'Ardèche
Grâce à la loi cadre du 13 juillet, plusieurs permis concernant les gaz de schiste devraient être retirés dans les jours qui suivent. En effet, Total et Schuepbach ne désirent pas se conformer à la loi qui interdit le forage par fracture hydraulique en considérant que c'est la seule technique permettant d'exploiter le gaz dans les étroites fissures dans lesquelles il se trouve. Cela vaut pour un permis près de Montélimar, un en Ardèche et un sur le causse du Larzac. Il est à noté que ces permis sont retirés dans des régions où l'exploitation des gaz de schiste a rencontré la plus vive opposition.
La fracturation hydraulique est un procédé qui vise à créer un micro-tremblement de terre pour faire exploser la roche et libérer les gaz captifs de cette dernière. Outre la mise en danger évidente de la solidité du terrain, cette technique de forage est un facteur de stress important pour les riverains et les animaux. Le coût assez élevé de l'exploitation de gaz grâce à cette technique se justifie de plus en plus à cause de la dépendance vis-à-vis de la Russie et des pays du moyen-orient et par la flambée des prix à cause de la sphère spéculative qui investit dans les valeurs-refuges que sont les sources d'énergie.


gaz de schiste , total , Schuepbach ,








Ce site à été crée et référencé par l'agence Créaloz
Mentions légales - FreeDigitalPhotos.net