x
Le site des alternatives énergétiques

Pour la navigation

le 05/08/2010 à 14:39:39

L'énergie éolienne est utilisée depuis des millénaires dans la navigation mais l'énergie solaire peut également être utilisée. Aujourd'hui, ce sont 6% des émissions qui découlent directement du transport maritime et la pollution des ports est un problème de santé publique.

L'énergie éolienne

Thomas W. Lawson, voilier à 7 matsMême si l'énergie éolienne a longtemps prédominé dans le transport maritime, le moteur thermique d'abord au charbon puis au pétrole et à réaction nucléaire l'ont détrôné si bien qu'aujourd'hui, le vent doit reconquérir la mer. Les voiliers les plus avancés permettent d'atteindre des vitesses supérieures à 90km/h sur des courtes distances et à 60 km/h sur des distances comme la traversée de la Manche. Le détenteur du record de vitesse est le voilier "L'hydroptère".

Les applications pour le transport de marchandises se développent également dans un contexte où le prix des énergies fossiles augmente et la propulsion à l'énergie nucléaire etant réservée aux bateaux militaires. En 2005, la Compagnie de Transport Maritime à Voile est créée à Béziers avec pour objectif de développer le transport de marchandises grâce à la navigation à voile. La compagnie est toujours à flots et a ouvert une ligne d'acheminement de vin entre Bordeaux et Dublin.

Si la volonté affichée de cette compagnie est de relancer le commerce grâce à la navigation à la voile, beaucoup utilise les techniques du kite-surf pour économiser du carburant. L'idée est de faire tracter le bateau par un cerf-volant et de limiter ainsi le recours à la force de propulsion traditionnelle. Il est intéressant de souligner enfin la possibilité de faire avancer un bateau contre le vent à l'aide d'une éolienne grâce à la différence de fluidité entre l'air et l'eau.

L'énergie solaire

Les premiers bateaux solaires sont apparus au début des années 1980 sur les bords du Rhin. D'abord considérés comme des prototypes sans avenir mis en place par des inventeurs farfelus, ils prennent une place de plus en plus importante dans la flotte mondiale. Cette importance n'est pas représentative par rapport au nombre mais par rapport aux possibilités que cela permet.

La première est la capacité de recharge au port durant l'immobilisation que peut demander le déchargement et le chargement. L'utilisation de batteries rechargées permettrait de limiter le recours à la propulsion au diesel dans les ports et donc de limiter la première source de pollution atmosphérique de ces derniers..

Ensuite, les cellules photovoltaïques sont plus efficaces en mer grâce à l'albédo puisque le rayonnement est plus constant sur la journée mais également dans le temps. L'albédo est la capacité d'une surface à refléter la lumière et la surface de l'eau la reflète particulièrement bien donc elle permet la production d'énergie de tôt le matin à tard le soir ou en cas de lumière diffuse.

Enfin, beaucoup de bateaux offre de grandes surfaces aériennes inutilisées permettant la pose de panneaux photovoltaïques.

En se basant sur ces constats, Raphaël Domjan mène le projet PlanetSolar qui a pour but de faire le tour du monde en bateau solaire en restant au plus proche de l'équateur afin de maximiser l'énergie reçue. Le projet s'accompagnera d'escales dans des villes côtières pour accroître la visibilité de ce qui se présente comme une alternative viable à la propulsion diésel actuelle.



voilier , bateau solaire








Ce site à été crée et référencé par l'agence Créaloz
Mentions légales - FreeDigitalPhotos.net