x
Le site des alternatives énergétiques

photovoltaïque

Etat des lieux de l'énergie renouvelable un an après Fukushima

le 13/03/2012 à 13:10:52

Si la catastrophe nucléaire de Fukushima a marqué durablement les esprits et notamment en faveur des énergies renouvelables, beaucoup de politiques voient encore l'avenir dans l'atome malgré le coût effectif qui n'est pas aussi bas qu'il a toujours été dit. La défiance de certains gouvernements a permis pendant ce temps aux énergies alternatives de se faire une place dans le paysage énergétique mondial en permettant une baisse substantielle des coûts de production et d'exploitation.

Développement de l'éolien en Europe

Suivant les chiffres de l'EWEA (agence européenne pour l'énergie éolienne), la progression de l'énergie éolienne se poursuit en Europe avec plus de 9,5 GW en 2011 installés ce qui correspond plus ou moins à ce qui avait été installé en 2010 (9,6 GW). Ces installations se sont principalement faite sur terre et la capacité d'installation au large reste sous-exploitée. On peut regretter que l'exploitation au large n'est pas connu le boom promis car il est nettement mieux perçu par les populations. Au niveau production, l'Allemagne (29 GW) et l'Espagne (21,6 GW) sont toujours en tête dépassant largement la France (6,8 GW), l'Italie (6,7 GW) et le Royaume-Uni (6,5 GW).

L'explosion du nombre d'installations photovoltaïques

Avec l'installation en 2011 de 21 GW, le solaire photovoltaïque est le grand vainqueur en Europe. L'énergie photovoltaïque rafle prêt de 50% du marché des installation sur le vieux continent. La croissance au niveau international est également au rendez-vous puisque dans la région du Moyen-Orient/Afrique du Nord, les installations se multiplient également. Récemment un rapport a démontré que l'énergie photovoltaïque était commercialement viable dans ces pays, principalement grâce à l'efficacité lors du pic de midi, à l'heure où les climatisations réclament le plus. L'Arabie Saoudite voit même un futur dans le solaire, à l'image des Emirats Arabes Unis et investit massivement dans l'achat de matériaux et de technologies pour la fabrication de centrales photovoltaïques.

Les projets en géothermie se massent autour des failles

L'énergie géothermique est encore peu exploitée. Des pays comme l'Inde, l'Indonésie, le Japon ou le Chili ont des gisements immenses qui sont encore peu exploités à cause d'une prise de conscience qui est très récente des possibilités de cette énergie. Le Chili par exemple n'a pas hésité à procéder à l'installation d'un complexe de centrales hydro-électrique dans le sud sauvage du pays, au détriment de la diversité biologique au lieu d'exploiter le sous-sol volcanique pourtant riche en énergie géothermique. De l'autre coté du Pacifique, les japonnais se préoccupent de plus en plus de savoir quelle énergie va pouvoir supplanter les énergies fossiles et nucléaire qui sont largement dominantes dans l'archipel. Le Japon est très dépendante des premières puisque seule une partie du charbon est produit sur place et le pétrole importé tandis que la défiance vis-à-vis de l'énergie nucléaire a atteint un point de non-retour, notamment à cause de l'opacité qui est maintenue sur les opérations de colmatage. A l'heure actuelle, 150 000 personnes ne peuvent toujours pas rejoindre leur foyer. De leur côté, l'Inde et l'Indonésie ont prévu d'augmenter leur capacité de production qui pour la première est proche de 0.



géothermie , éolien , photovoltaïque , fukushima ,

Share

AIE a la rescousse du nucléaire en Europe

le 08/09/2011 à 13:13:56

Il est difficile de ne pas voir le message caché derrière les récentes déclarations de Maria van der Hoeven. Elle ne croit absolument pas dans les énergies renouvelables et demande aux états qui ont décidé de sortir du nucléaire suite à la catastrophe de Fukushima de faire machine arrière si le plan de sortie n'est pas jugé valable.
La sortie du nucléaire n'est pour elle pas envisageable et l'industrie de l'atome devrait perdurait au-delà des perspectives envisagées par l'Allemagne, la Suisse ou l'Italie. Sous une couverture de protection du consommateur puisque le prix a été mis en exergue dans l'argumentation de la nouvelle directrice de l'AIE, c'est une industrie polluante et une énergie non-renouvelable qui est secourue.
Les pronostics vont bon train pour savoir si c'est l'industrie nucléaire qui appelle l'AIE à la rescousse ou si ce sont les états qui pensent s'être engagés sur une voie difficile qui ne veulent pas perdre la face en faisant machine arrière. Ce qui est sûr c'est que les plus hautes instances de l'énergie au niveau mondial s'interrogent sur la viabilité des énergies renouvelables plutôt que sur le financement de la recherche dans ce secteur.

Les énergies renouvelables sont de plus en plus efficaces

En 5 ans, le rendement des cellules photovoltaïques de pointe (sharp) a évolué de 14.3% passant de 31,3% à 35,8%. Il en est de même dans l'éolien en mer et l'effficacité énergétique des bâtiments s'améliore également alors qu'une grande partie de l'énergie est utilisée pour le chauffage. Les dates de sortie du nucléaire que se sont fixé les différents états ne sont pas farfelues quand on prend cela en comparaison.


nucléaire , AIE , cellule photovoltaïque

Share

Les cellules photovoltaïques organiques éclosent en Allemagne

le 19/07/2011 à 13:42:25

Récemment, de nombreuses avancées majeures ont animé la recherche des cellules photovoltaïques organiques outre-rhin. Ces cellules sont plus souples utilisent des matériaux moins chers. Cela lui donne un place de choix dans la recherche concernant l'utilisation de l'énergie solaire. La division administrative de l'Allemagne fait que les landers sont plus proche que l'état de la recherche et orientent la recherche sur des sujets qui diffèrent.
Le Bade-Wurtemberg et la Bavière sont les principaux acteurs de cette "poussée verte" dans un domaine encore dominé très largement par la silice. L'idée étant de se rapprocher au plus près de la technique la plus éprouvé dans le domaine qu'est la photosynthèse. Pour cela, les chercheurs allemands ont notamment recours à la coloration des cellules.

Le réseau des assistants scientifiques français est toujours une bonne source d'information :

https://www.bulletins-electroniques.com/actualites/67299.htm


photovoltaïque , photosyntèse , Allemagne

Share

La tuile photovoltaïque

le 06/07/2011 à 09:42:04

Historique

L'idée voit le jour un peu avant 2003 au sein d'un consortium composé de IMERYS qui produit des tuiles en terre cuite et de EDF ENR, spécialisé dans les énergies renouvelables qui remporte le prix de l'innovation au salon Batimat 2003. Le concept a séduit et les fournisseurs se multiplient dans le secteur. Aujourd'hui, IMERYS ou Saint-Gobain solar offre une large gamme de produits qui s'adaptent à toutes les toitures et à toutes les envies.

Atouts et inconvénients

Le principal atout est esthétique. L'avantage d'avoir une tuile au lieu d'un panneau réside dans le fait que la tuile va se marier au toit si elle n'en compose pas la totalité comme c'est possible pour certains modèles. L'étanchéité est garantie grâce à des tests en laboratoire. Enfin, en France, cette installation permet de bénéficier des prix de rachat pour de l'électricité issue d'un système intégré ce qui n'est pas le cas pour les panneaux photovoltaïques qui reposent sur le toit et ne fond pas partie de la maison.
En 2011, les prix sont nettement plus élevés pour une installation en tuile qu'une installation avec des panneaux. Cela est encore plus vrai pour dans le cadre d'une toiture déjà terminée.

Si vous désirez avoir une idée du prix pour votre installation, n'hésitez pas à demander un devis à nos partenaires


photovoltaïque , tuile

Share

L'armée laisse place au soleil

le 01/07/2011 à 09:51:14

EDF EN vient d'annoncer que la centrale photovoltaïque de 143MW qui devait voir le jour sur une base désaffectée de l'OTAN à Toul-Rosières devrait être opérationnelle au cours de l'année prochaine. Dans un contexte d'ensoleillement peu propice, le producteur compte sur la majoration des prix de rachat de 18% appliqué au département de la Meurthe-et-Moselle. L'entreprise a donc crée quatre sociétés pour pouvoir profiter de l'obligation d'achat prévue par le décret n°2000-1196 du 6 décembre 2000 car si elle dépassait 12MW par unité de production, l'état (par le biais de l'EDF) ne serait plus soumis à l'obligation d'achat.
Des panneaux solairesAvec ce projet titanesque, EDF EN se place dans le haut du classement au niveau de la production d'énergie solaire. Cette centrale qui au final devrait s'étendre sur plus de 400 hectares devrait être la plus grande de France même si l'exploitant pense du monde.
Les collectivités locales devraient également profiter largement de cette manne de manière financière puisqu'une vingtaine d'emplois seront crées pour le fonctionnement alors que 120 personnes devraient travailler à l'installation de la centrale sur un an environ. L’état devrait profiter du loyer de 1,3 millions d'euros sur les 22 ans renouvelables que dure le bail.


Meurthe-et-Moselle , Lorraine , solaire , photovoltaïque

Share

L'aviation a vraiment décidé de devenir propre malgré la marge de manoeuvre

le 22/06/2011 à 15:48:17

Alors que nous parlions de l'avion solaire hier, les progrès au sol peuvent permettre au domaine de l'aviation de réduire son empreinte carbone. C'est le cas de l'aéroport Paris-Orly qui a mis en place l'an dernier un système de chauffage utilisant la chaleur d'une nappe d'eau à 74°C situé en-dessous de l'aéroport qui devrait permettre à terme de réduire les rejets de 9000 tonnes de CO2 par an. D'autres projets voient le jour en France suite aux grenelles I et II de l'environnement.

Le cas de Lyon-Saint-Exupéry

Le grenelle I

hall du terminal 1
Hall du Terminal
Le principal aéroport de la région Rhone-Alpes s'est engagé activement dans le cadre du grenelle I de l'environnement. Cet engagement était axé autour de la lutte contre les nuisances sonores et le réchauffement climatique et la préservation des ressources. Le bilan est positif puisqu'il a permit de réduire les rejets de dioxyde de carbone grâce à des modifications dans la construction du nouveau terminale et par d'autres actions ciblées. Enfin, elle a compenser ses émissions en espèces sonnantes et trébuchantes à hauteur de 3000 euros pour 140 tonnes de CO2.

Le grenelle II

avion qui passe au dessus d'un champ
© Aéroports de Lyon
Aujourd'hui, l’efficacité énergétique des bâtiments et la production d'électricité 100% propre sont au coeur des priorités. Dans son programme, Aéroports de Lyon compte aller au-delà des normes en vigueur pour atteindre les normes de BBC (bâtiment basse consommation) et RT2012 (Réglementation Thermique) pour les nouveaux bâtiments et d'établir une cartographie détaillée de l'efficacité énergétique du construit pour effectuer les travaux nécessaires.
Le projet phare en matière d'énergie renouvelable reste l'implantation sur 20 hectares de panneaux photovoltaïques dont l'exploitation sera laisser à un tiers mais qui devrait permettre de couvrir 1/4 des besoins électrique de l'aéroport.
Les autres axes de développement sont notamment le transport, la biodiversité, la maîtrise des risques et la gouvernance. Cela passera par la mise en place de moyens de transport doux, du développement du fret ferroviaire, de la mise à disposition de borne de charge pour des véhicules électriques, de la valorisation des déchets ou d'une étude approfondie de la faune et de la flore permettant de mesurer l'impact de toute nouvelle construction.

D'autres projets

La publicité générée par de tels engagements est calculée dans l'investissement et les aéroports n'y sont pas insensibles. Cette publicité vient s'ajouter aux marges générées grâce au énergies renouvelables qui sont de plus en plus rentables.
L'aéroport de Nice avait déjà réduit sa consommation avant le grenelle de l'environnement principalement dans l'objectif d'une économie financière. Toulouse-Blagnac cherche les solutions qui lui permettraient d'économiser de l'énergie. L'aéroport de Montpellier compte couvrir 4,5 hectare de parking à l'aide de panneaux photovoltaïques.


aéroport , Lyon , Toulouse , Montpellier , Orly , photovoltaïque , géothermie

Share

Google veut démocratiser l'accès au photovoltaïque

le 17/06/2011 à 17:17:18

Comme annoncé dans un communiqué paru sur le blog de google green, la firme de mountain view qu'il n'est plus la peine de présenter va permettre grâce à 280 millions de dollars débloqués. Pour parvenir à ses fins, Google a établi un partenariat avec SolarCity qui vend ou met en leasing l'installation et en assure le bon fonctionnement durant sa durée de vie.
Ces aides permettront aux employés de Google (googlers) de bénéficier de la possibilité de mettre en place un système de production d'énergie photovoltaïque et à SolarCity de multiplier le nombre d'installations. Les googlers bénéficieront de conditions avantageuses leur permettant d'économiser jusqu'à 16 000$ sur 15 ans.
Cet investissement s'inscrit dans la ligne droite d'une politique générale de google pour réduire son empreinte carbone comme nous en avions parler au sujet d'un partenariat concernant l'énergie éolienne.

des panneaux photovoltaïques près du Puy Mary (France - 15)
Panneaux photovoltaïques


google , photovoltaïque , particulier

Share

Le tunnel du soleil

le 07/06/2011 à 09:31:15

Même si le nom rappelle vaguement les départs en vacances sur l'autoroute bondées de la vallée du Rhone, la réalité est toute autre. La région où est installée ce tunnel est plus prisée des joailliers que fans de soleil.
Le tunnel du soleil est installé dans le nord de la Belgique, à Anvers, et est un projet audacieux qui vise l'utilisation des infrastructures ferroviaires pour produire l'énergie nécessaire au fonctionnement du réseau. Il a tout d'abord était construit pour limiter les nuisances occasionné par le passage des Thalys et autres trains belges sur une zone naturelle protégée sur une longueur de 3,6 km. La grande dalle de béton était nue et l'idée de la couvrir de panneaux photovoltaïques est très vite apparue comme une solution économiquement intéressante. Ils couvrent une surface de 50 000 mètres carrés et peuvent produire 3300MWh par an. Même si le chiffre peut paraître énorme, cela permet la couverture d'à peine un jour de consommation du réseau électrique par an.
Les idées ne devrait pas manquer dans les transports puisque ce projet fait écho à une initiative chinoise pour la gare de Shangaï et que d'autres projets d'utilisation des énergies renouvelables voient le jour ça et là. L'utilisation de l'éolien pour les vents perturbés pourrait également correspondre  à une utilisation dans le domaine ferroviaire puisque c'est déjà le cas pour les poids-lourds sur des autoroutes française.


photovoltaïque , transport , train

Share
Rentabilité d'un système photovoltaïque
L'Espagne, pays ensoleillé veut en profiter
Des rubans solaires dans le désert
Solar Impulse : décollage et atterrissage de nuit
Solar Impulse : Sous le soleil de minuit
L'envol de Solar Impulse
L'Aquitaine souhaite devenir un fleuron du photovoltaïque
Casino mise sur le développement durable
Un chargeur solaire pour périphériques usb
Une imprimante à jet d'encre pour des cellules photovoltaïques
La cellule photovoltaïque
L'énergie Photovoltaïque
La Lorraine au soleil
Le photovoltaïque pour les lycées languedociens





Ce site à été crée et référencé par l'agence Créaloz
Mentions légales - FreeDigitalPhotos.net