x
Le site des alternatives énergétiques

Solaire > Historique

Historique

L'énergie solaire a été utilisé très tôt et il semblerait que ce soit les incas qui aient découvert le pouvoir de la chaleur solaire quand on en concentre les rayons. Cependant, on retrouve en occident des procédés similaires. Archimède aurait incendié les bateaux qui faisait route vers Syracuse. Les vestales utilisaient un miroir concave en bronze pour allumer le feu sacré. Mais c'est avec la crise pétrolière que l'énergie solaire prend un véritable essor et se pose comme une alternative aux énergies fossiles.

La photosynthèse

le 23/02/2010 à 09:31:25

C'est la chlorophyle qui donne la couleur verte aux plantesLa combinaison de l'eau et du soleil est à l'origine du développement de la vie sur terre. Si nombre d'animaux utilisent l'énergie rayonnante pour se chauffer ou pour synthétiser certaines vitamines, ce sont les plantes qui utilisent le plus l'énergie rayonnante du soleil car sans elle, elles ne pourraient pas respirer.

Les feuilles contiennent des cellules appelées chloroplastes qui captent la lumière solaire et la restituent sous forme d'énergie qui permet à la plante de faire la photosynthèse. C'est également ces cellules qui donnent la couleur verte caractéristique des plantes. C'est grâce au captage du rayonnement solaire qu'elle assimile le dioxyde de carbone contenu dans l'air. Si le processus est ancien, sa découverte est tout à fait récente puisqu'il faut attendre le XVIIIème siècle pour que des expérience mettent en avant l'importance de la lumière dans la croissance des plantes. Auparavant, la croissance des plantes était attribué au sol et plus tard à l'eau.



photosynthèse , chloroplaste



Le soleil : dieu de milliards de personnes

le 28/03/2011 à 13:38:35

Au fil des millénaires, le soleil a toujours tenu une place de choix dans les différents panthéons. Un voyage à travers le monde et les époques est plutôt enrichissant.

Rê (Egypte des pharaons)

Rê, dieu soleil dans la mythologie égyptienneSelon les sources, il est le fils de Neit ou s'est crée seul. Sorti d'un oeuf, il fut ébloui par la lumière et de ses larmes naquirent les premiers hommes. Il voyage dans une barque qui effectue sa course dans le ciel le jour avant de se battre contre les ténèbres la nuit et notamment Apophis. Chaque matin est donc célébré par le peuple égyptien comme une victoire car le soleil a vaincu les ténèbres. Son culte est très répandu dans tout l'empire notamment sous l'impulsion de Akhénaton qui le déclarera dieu unique sous le nom d'Aton. Auparavant, Kephrèn avait été le premier à associé le nom du pharaon au titre de fils du soleil. Il est également connu sous les noms de Ra, Atoum ou Amon-Rê.

Hélios et Apollon (Grèce antique)

Le culte du soleil est attaché à deux dieux dans la mythologie grecque. Hélios est le dieu du soleil alors qu'Apollon est le dieu de la lumière solaire, de la beauté et de la poésie. Le premier est particulièrement vénéré à Rhodes où il est considéré comme le créateur alors que dans le reste de l'empire, son culte est tenu dans le seul but de lui plaire afin qu'il décide de se lever le jour suivant. Au fur et à mesure des conquête et de l'évolution de l'empire, Hélios sera de plus en plus associé à Apollon en Grèce alors qu'il sera confondu avec Rê en Egypte. C'est du nom de ce dieu que viennent les noms des villes Héliopolis mais aussi les noms communs comme héliotropisme (l'attrait du soleil en botanique ou en géographie), héliothérapie (soins par le soleil)...

Sol (Rome antique)

Sol n'est plus une divinité majeure dans l'empire romain, cependant, son culte est très présent dans l'empire. Cela est notamment le cas dans les régions où le culte du soleil était prépondérant avant l'invasion romaine. Cette divinité trouvera un renouveau au IIIème siècle sous l'empereur Aurélien qui fera du solstice d'hiver (21 décembre dans l'hémisphère nord, 25 dans l'empire romain), la fête du soleil. Ce sera sur cette fête païenne que les évangélisateurs vont baser la naissance de Jésus-Christ.

Sol (Mythologie scandinave)

Dessin de Sol et Mani dans la mythologie scandinaveLe soleil ne tient pas un rôle prépondérant dans la mythologie scandinave non plus. Sol est la fille de Mundilfoeri et la soeur de Mani (la lune). C'est pourtant sur le sexe de de ces dieux que Tolkein basera ceux de la mythologie dans laquelle se déroule le seigneur des anneaux.

Saule (Mythologie balte)

Le soleil dans la mythologie balte est également de sexe féminin. C'est la déesse du soleil, de la chaleur, de la santé et de la fertilité mais aussi des malchanceux. Elle va de jour grâce à un chariot alors qu'elle navigue la nuit. Elle est la femme de la lune et la mère des filles de la lune qui interagissent avec d'autres divinités mineures. Elle est un élément majeur de la mythologie balte et est célébré lors de Ligo en Lettonie et Rasos (la fête de la Saint-Jean) dont le culte persiste de nos jours malgré un semblant de christianisation. Ces festivités sont encore associées très largement à des croyances autour du soleil et de la nature. L'importance du soleil est souligné dans les langues par la définition qui est donnée de la terre. Elle se dit pasaule en Letton qui veut dire "ce qui est sous le soleil" (pasaulis en lituanien).

Inti (incas)

Intiwatana de Machu Picchu, une pierre massive taillée par les incas pour étudier la course du soleil.Il est le fils de Viracocha, le dieu créateur et est né derrière une île du lac Titicaca. Dans la croyance, ses fils et filles seront les premiers Incas (dirigeants du royaume puis de l'empire) dont descendent tous les dirigeants successifs de l'empire. Sa course se finit dans l'océan dans lequel il nage toute la nuit pour réapparaitre à l'est, victorieux. S'il n'est pas le dieu principal dans le panthéon Inca, son importance en fait le dieu majeur de l'empire que ce soit au niveau géographique ou par le culte qui lui est rendu. Le temple du soleil à Cusco n'a pas de rival dans tout l'empire et la statue en or massif qui le représentait fut l'objet d'admiration de la part des conquistadors. Cette statue était sortie chaque matin et rentrée chaque soir, nombre de personnes étaient à son service ou sacrifiée lors du solstice d'hiver (21 juin dans l'hémisphère sud) pour sa gloire. Sa course servit de base au calendrier qui fut construit d'après les études poussées des scientifiques incas pour créer des observatoires qui furent plus tard détruit comme objets de culte païens par les envahisseurs de religion catholique. Plus tard, lors des différentes indépendances dans les pays d'Amérique du Sud, le soleil sera repris sur le drapeau à l'image de l'Argentine ou de l'Uruguay dont les drapeaux en sont ornés encore de nos jours.

Antu (mapuche)

Antu est le Pillan majeur de la croyance mapuche, représente le soleil et est marié avec Kueyen, la déesse de la lune qui gouverne sur les étoiles.

Tonatiuh (aztèques)

Le soleil tient un rôle prépondérant dans la mythologie aztèque. A l'image des Incas, de nombreux monuments et sacrifices lui étaient consacrés. Les chroniques parlent de sacrifices allant jusqu'à 20 000 personnes pour satisfaire le soleil qui sans les sacrifices pourrait refuser d'apparaitre et lui donner des forces pour qu'il réussisse à éclairer la terre une année supplémentaire.

Tohil (mayas)

Tohil fut présenté aux K'iche' à Tolan avec les autres dieux où il leur demanda d'avoir du sang en échange de sa bonne volonté à continuer sa course. C'est à ce moment-là également que ils reçurent leurs langages et la civilisation. En échange, ils offrirent leur sang et celui des captifs des récentes conquêtes. Son culte était célébré avant la récolte de maïs où des sacrifices humains avaient lieu. La cérémonie consistait à arracher le coeur encore battant de la victime. Bon nombre de communautés mayas avaient les mêmes coutumes et le culte d'une déité avant la récolte de maïs est encore vivace dans certaines communautés.

Adityas et Surya (Hindouisme)

Sculpture de Surya, dieu du soleil dans la religion hindouisteLes déesses du soleil (Adityas) sont très importantes dans le panthéon védique où de nombreux hymnes parmi les plus importants leurs sont consacrés. Par la suite, la croyance évoluera vers une seule déité solaire appelé Sūrya. Le culte de ce dieu a été probablement importé de l'ouest puisque les traits sont persans.

Cosmologie chinoise

Dans la cosmologie chinoise, la croyance veut qu'il y ait eu dix soleils qui étaient tous frères mais leur chaleur accumulée quand ils jouaient ensemble dans les cieux menaçaient de détruire toute vie sur la terre. C'est en partant de ce constat qu'un guerrier nommé Hou Yi tua d'une flèche chaque soleil jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un. Son nom le décrit comme l'étoile la plus brillante du palais stellaire.

Bouddhisme

La cosmologie bouddhiste est très proche de la chinoise où le soleil a un nom similaire et des attributs communs.

Amaterasu

Amaterasu sortant de la grotteLa déesse du soleil au Japon est, comme dans les mythologies inca ou égyptienne, supposée être l'ancêtre de tous les empereurs du Japon. La légende dit qu'elle est né de l'oeil de son père Izanagi (un des deux kami qui présidèrent à la création du monde) quand il a effectué ses ablutions après son retour du royaume des morts. Plus tard, son frère et rival, Susanoo la poussa à se retirer dans une grotte mais lors d'un banquet organisé par les dieux, Uzume, la déesse de l'aube dansa. Curieuse, Amaterasu sortit de sa retraite. Ayant pour prérogative la gouvernance des cieux, elle en bannit son frère qui plus tard s'excusa et ordonna à son petit-fils d'aller gouverner la terre. Ainsi, encore aujourd'hui, les empereurs du Japon sont considérés comme des descendants de Amaterasu et les princesses non-mariées sont dévouées à son culte.

Soleil (catholicisme)

Dans la religion catholique, le soleil est le réceptacle d'or ou d'agent sur un pied enchâssé de cristal dans lequel est déposé l'hostie sanctifié.

Il y en a beaucoup d'autres...

Pour aller plus loin :

Les dieux du soleil sur la wikipedia anglaise



mythologie , religion , soleil




Les miroirs d'archimède

le 23/02/2010 à 09:05:00

utilisation des miroirs pour défendre syracuseL'anecdote la plus connu même si elle reste la plus invraisemblable concernant l'énergie solaire est celle des miroirs d'Archimède dont le savant se serait servi pour incendier les bateaux romains qui faisaient route vers la ville de Syracuse, alors colonie grecque. L'idée était de refléter la lumière du soleil grâce à des miroirs concaves et d'incendier les navires ennemis.

De nombreux faits tendent à prouver que la technique de l'époque n'aurait pas permis une telle prouesse. La première réside dans le fait que les miroirs en bronze poli de l'époque n'aurait pas permis de mettre le feu à des navires en mouvement d'autant plus qu'ils avaient des dimensions nettement inférieures à ce qui peut être produit de nos jours. De plus, les voiles qui sont plus facilement inflammables n'ont pu être prises pour cible puisque leur couleur blanche reflète la lumière.

La conception a peut-être été faite à ce moment-là mais la construction n'a sans doute pas été effective. C'est du moins ce que tend à prouver une étude du MIT d'octobre 2005. Pourtant, avec ce combat (même s'il est imaginaire), les principes de l'utilisation du rayonnement solaire pour réchauffer sont posées.



miroir , soleil , Archimède




Le four solaire

le 23/02/2010 à 10:07:42

Portrait d'Antoine Lavoisier

Même si on est loin du four solaire d'Odeillo, les principes du chauffage grâce à l'énergie rayonnante du soleil apparaissent vers le milieu du XVIIIème siècle. La paternité est disputé par Lavoisier, père de la chimie moderne et de Saussure, le père de l'alpinisme. Les buts recherchés étaient différents, pour le premier il s'agissait de faire fondre des métaux, pour le second de pouvoir cuisiner de façon permanente mais le principe est le même. Il s'agit de se servir des bases des miroirs d'Archimède et de placer ce qui doit être chauffé au centre du rayonnement et utiliser un matériau qui soit transparent mais qui puisse supporter et stocker la chaleur.



Four solaire , Odeillo



L'énergie Photovoltaïque

le 16/03/2010 à 09:52:14

On doit la découverte de l'effet photovoltaïque aux physiciens français Antoine et Edmond Becquerel. Ces derniers ne sont autres que le grand-père et le père d'Henri qui découvrira la radioactivité. Ils présenteront leur découverte fin 1839. Les physiciens qui vont s'intéresser à cet effet sont nombreux et la loi de l'effet photovoltaïque permettra à Albert Einstein de recevoir le prix nobel de physique en 1921. Malgré l'intérêt que représente la production d'électricité à partir d'énergie solaire, elle reste dans les laboratoires jusqu'aux débuts de la conquête de l'espace. Des savants américains voient dans cette source d'énergie un moyen inépuisable de fournir en électricité les satellites en orbite autour de la terre. Les projets suivent et les idées ne manquent pas pour alimenter en électricité une maison ou une voiture. En 1983, une voiture parcourra 4000km en Australie avec pour seule ressource énergétique l'énergie solaire.

panneaux solaire de la station spaciale internationnaleAvec les crises successives dans le domaine de l'énergie fossile qui en ont fait augmenter sensiblement les prix, les énergies renouvelables dont le photovoltaïque connaissent un essor sans précédent dans le domaine privé permettant aux départements de recherche et développement de faire de nouvelles découvertes permettant d'augmenter la production de chaque cellule photovoltaïque ou de la réduire et donc de faire croître la rentabilité de cette source d'énergie intarissable.



photovoltaïque , effet , becquerel , Einstein









Ce site à été crée et référencé par l'agence Créaloz
Mentions légales - FreeDigitalPhotos.net